La gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales

L’EAU PLUVIALE UNE RESSOURCE A VALORISER

La sur-urbanisation de nos villes accroit l’imperméabilisation des sols et cause des problèmes d’inondation et d’éventuels déficits en alimentation des nappes.
Les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales reposent sur des démarches durables et intégrées, respectueuses du grand cycle de l’eau (infiltration de la goutte d’eau au plus près de son point de chute).
 

Récupération de l'eau de pluie

Utilisation pour le jardin ou la voiture

Quelle quantité peut-on récupérer ?

600 litres d'eau par m² de toiture par an en moyenne. Pour une toiture de 100 m², cela représente 60 000 litres d'eau qui pourraient être récupérés annuellement.

De combien de litres a-t-on besoin ?

Rétention d'eau temporaire

L'objectif est de ralentir l'arrivée massive d'eau jusqu'au réseau public qu'il soit unitaire ou séparatif afin d'éviter les débordements et les inondations.

Les eaux pluviales viennent de la pluie, de la neige et de la glace.

Les eaux de ruissellement proviennent du toit et des surfaces imperméables (cour, terrasse, accès de garage…) et s'écoulent vers la rue dans le réseau d'eaux pluviales.

L'infiltration

Les jardins de pluie

Le jardin pluvial est un lit de plantes et de pierres conçu pour capter les eaux pluviales et permettre au sol de filtrer et de restituer l'eau lentement par infiltration vers le sous-sol.

Quelques règles à respecter :

SIARE

Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Région d'Enghien-les-Bains
1 rue de l'Égalité
95230 Soisy-sous-Montmorency
Tél. 01 30 10 60 70
» Accès, horaires et contact

randomness